Après une séparation

Rester victime ou se responsabiliser

C’est vrai qu’après une séparation la douleur est souvent déchirante, le cœur est fragmenté, l’angoisse, l’impuissance, les peurs, l’insécurité peuvent nous envahir. Nous avons le choix de rester sur l’autre, sur le déclencheur « oui mais, il m’a laissé, oui mais il m’a menti, oui mais je veux savoir la vérité… et toute la gamme des pourquoi? », et il est possible que cette voix vous amène à tourner en rond, à rester défensif, à ne pas retrouver votre pouvoir car vous êtes sur l’autre. J’entends souvent autour de moi et dans ma clientèle des gens rester à cette étape plus de 15-20 ans, et ne jamais se responsabiliser et se créer une vie.

L’approche non-directive créatrice créée par madame Colette Portelance et avec laquelle je travaille comme thérapeute en relation d’aide nous amène à nous responsabiliser quelle que soit la blessure vécue. Le jour ou nous sortons de la défensive et ou nous revenons à nous, oui nous ressentons la blessure dans le cœur, la peine, et ces émotions sont réelles. Après les avoir vécus en relation soit avec un proche ou un professionnel, je peux commencer à retrouver mon pouvoir et ressentir ma responsabilité.

Quelle est ma responsabilité même après une séparation ou l’autre m’a laissé, trahi, abandonné ou humilié? C’est de regarder mon bout à moi, celui ou moi je me suis trahi dans la relation ou moi je me suis abandonné. On se trahit quand on se nie, quand on ne dit pas nos malaises, nos peurs, nos non-dits, nos besoins. On se trahit quand on reste fusionnel à l’autre, qu’on arrête de se réaliser pour ne répondre qu’aux besoins de l’autre. On se trahit quand on prend en charge, quand on se responsabilise de la vie de l’autre, qu’on se donne un rôle de sauveur dans le couple ou dans la famille.

Je vous propose en ce moment de vous arrêter aux relations affectives importantes dans votre vie et regardez là ou vous vous trahissez, là ou vous ne vous écoutez plus et que vous n’existez plus. Ne pas regarder votre responsabilité vous conduira probablement à un échec relationnel.

Reconnaître son bout de responsabilité après une rupture, demande de l’humilité, mais c’est la seule voix pour être en paix, pour revenir à soi et pour se responsabiliser. C’est à ce moment-là que vous sortez de la victime et que vous retrouvez le pouvoir de vous créer une nouvelle vie.

Se responsabiliser demande de sortir de l’isolement
et d’aller chercher de l’aide…