Le deuil d’un être cher c’est aussi une multitude de deuils à vivre…

La perte d’un être cher est une blessure relationnelle.

La personne nous manque dans toutes les dimensions de notre être. Nous ne pouvons plus la voir, la toucher et l’entendre. Nous ne pouvons plus vivre avec elle les rituels du quoti­dien. Ce qui nous amène à ressentir tous les jours une multitude de petits deuils qui découleront de cette perte.

Le deuil du passé partagé : je ne pourrai plus dire à l’autre « te ­rappelles-tu… »

Te rappelles-tu notre première rencontre ou notre premier baiser, notre premier voyage, ce Noël avec notre premier ­petit-fils…. Tous ces moments qui font partie de l’intimité de notre relation. Ces moments qui feront désormais partie de nos souvenirs et que nous ne pourrons partager que par des photos ou des mots.

Le deuil du présent : la relation à cette personne était remplie de rituels, comme le « bonne nuit, je t’aime » ou l’orange que ce conjoint épluche à son épouse à tous les matins depuis 40 ans. Ces rituels font partie des petits deuils que nous ressentons au quotidien.

Le deuil de l’avenir : « à la retraite, nous voulons amener nos petits-enfants à Walt Disney » ou « à 60 ans nous rêvons de faire un voyage d’un mois » Combien de fois partageons-nous dans la relation ce que nous rêvons pour la famille. Les souvenirs de ces partages que nous n’aurons pas eu le temps de vivre ensemble.

Dans tout processus de perte ou de deuil, l’expression de ses manques en relation est essentielle pour la résolution du deuil. Ne pas l’exprimer nous mène à des regrets, de la culpabilité et un isolement, ce qui risque d’entraîner la dépression.

En considérant que le deuil est une blessure relationnelle, je crois profondément que c’est par un processus de guérison relationnelle que le deuil se dénoue et se transforme. Nous avons donc besoin de parler de notre perte, de nos manques, de ce que la personne représentait pour nous et de la multitude de deuils qui découleront de cette perte.

Comme thérapeute en relation d’Aide, spécialiste du deuil et titulaire d’un certificat sur le deuil à l’ANDC, c’est toujours un privilège pour moi d’avoir accès à l’intimité de votre vécu d’endeuillé. Soyez assuré de mon accueil sans jugement, de mon respect de votre rythme et de ma sensibi­lité. Vous pouvez me joindre pour une rencontre en individuel, couple, famille ou pour des ateliers sur le deuil qui auront lieu à l’automne.