« Notre couple va mal! »

« Nous voulons nous quitter » « Je ne l’aime plus… »

Comme thérapeute en relation d’aide spécialisée avec les couples, j’entends tellement souvent : « Il m’a trahie », « Elle m’a quittée », « Nous avons trop attendu, nous voulons nous quitter », « Pouvez-vous faire quelque chose? »

Eh oui, il y a toujours quelque chose à faire quand les deux décident d’être honnêtes et de s’engager dans la thérapie. C’est possible aussi quand chacun accepte de regarder sa part de responsabilité.

Celui qui trahit doit reconnaître sa part de responsabilité, et celui qui est trahi doit aussi reconnaître la sienne. Les deux, souvent, ne se sont pas dit ce qui ne leur convenait pas dans la relation. Quand nous n’exprimons pas nos manques, nos malaises, nos besoins, nos insatisfactions, nous refoulons, nous nous nions, nous acceptons ce qui ne nous convient pas. Souvent, par peur de perdre, nous nous perdons dans l’autre et nous nous oublions, ce qui conduit inévitablement à la fin de la relation ou à une relation insatisfaisante. Dans ces moments-là, nous ne ressentons plus l’amour, et ce n’est pas parce qu’il n’y en a plus. Nous pensons qu’en vivant une intimité avec quelqu’un d’autre, ça comblera ce qui nous manque. Erreur : nous reproduisons le même fonctionnement si nous n’apprenons pas à nous donner de l’importance dans la relation.

La thérapie enseigne à chacun dans la relation :

  • À parler, à communiquer, à exprimer ses malaises de façon responsable sans blâmer, juger, critiquer ou interpréter.
  • À vivre une relation plus satisfaisante.
  • À combler ses besoins.
  • À recréer la passion et l’intimité dans le couple.
  • À accepter ses différences et à moins vouloir changer l’autre.

Je vous encourage à consulter avant qu’il ne soit trop tard. La thérapie peut entretenir la flamme de votre amour et nourrir votre bonheur au quotidien.